Jour n°29–Que penses-tu de demain ?

« Car il est un avenir, et ton espérance ne sera pas anéantie » (Proverbes 23.18 et 24.14).

Le titre de la pensée de ce jour n’a pas pour objectif de nous faire entrer dans des spéculations stériles concernant l’avenir, ce n’est pas davantage pour que nous soyons angoissés par des suppositions négatives sur ce qui pourrait se produire… C’est pour que nous sortions d’une certaine façon de penser qui consiste à envisager l’avenir comme une suite logique de notre passé.

« Ne laissez pas votre passé vous dicter la pensée de ce que sera demain ».

Un grand nombre de personnes ont vécu des traumatismes dès leur enfance. Certains ont grandi dans des familles déstructurées ; la peur, la crainte ont été des éléments constants qui ont marqué les premières années de leur vie. Arrivés à l’âge adulte, ils pensent que leur futur sera toujours marqué par ce passé douloureux. Ils pensent qu’avec le passé qu’ils ont connu, ils ne pourront jamais connaître un futur heureux. De telles pensées empoisonnent leur existence. Ils n’envisagent pas un avenir différent de ce passé dans lequel ils s’enferment.

Il se peut que vous vous reconnaissiez dans ce rapide tableau. Il se peut que vous traversiez en ce moment des heures difficiles, et que vous envisagiez l’avenir avec l’angoisse de vivre demain ce que vous avez connu hier, mais je voudrais vous dire avec assurance : Pensez à demain en considérant les promesses de Dieu pour vous. Entrez dans une nouvelle façon de penser au lendemain. Croyez que le meilleur est devant vous. Laissez le soin à Dieu de vous parler de votre avenir en vous accrochant à ses promesses.

Pourquoi les Israélites ont tourné pendant 40 ans dans le désert alors qu’il suffisait d’une dizaine de jours pour aller d’Egypte en Canaan ? Parce qu’ils ont pensé à leur avenir en fonction de leur servitude passée. Ils ont pensé que les géants de Canaan les vaincraient, et en feraient des esclaves. Ils ont pensé que leur futur serait comme leur passé. Certains croyants tournent en rond pendant des années. Ils n’entrent pas dans les promesses de Dieu pour eux, parce qu’ils laissent leur passé formater leurs pensées pour demain. Aujourd’hui est le jour où nous pouvons penser à notre avenir, non avec les échecs et les drames d’hier, mais avec la foi en celui qui est avec nous.

Ma décision en ce jour :
Seigneur, je décide de ne plus laisser mon passé douloureux m’influencer dans mes pensées pour ce que sera demain. Avec toi, je confesse que le meilleur est devant moi.

Paul Calzada
www.Lueurs du Matin.
Retrouvez le livre “Le monde de nos pensées” de Paul Calzada sur la boutique solidaire eXcaléo.

 

Prochaine leçon