Jour n°25–Faites une arme, de vos pensées !

” Christ ayant souffert, vous aussi armez-vous de la même pensée. “ (1 Pierre 4.1)

Ici, l’apôtre Pierre présente la pensée, comme un moyen de guerre, comme une arme. Comment cela fonctionne-t-il ?

Il est des personnes qui considèrent la difficulté, l’épreuve, la tribulation, comme étant des situations anormales. Ces personnes pensent que Dieu devrait leur rendre la vie plus facile ; elles considèrent que Dieu ne les aide pas assez, qu’il n’est pas normal que leur chemin soit aussi compliqué. Leurs pensées, tournées vers leurs épreuves, sont négatives, et rendent encore plus insupportable leur situation. Elles sont désarmées face à leurs tribulations.

Pour que nos pensées deviennent une arme contre nos souffrances, nous sommes invités par l’apôtre Pierre à penser aux souffrances de Christ.

Penser aux souffrances de Christ, à l’heure où nous passons par l’épreuve, c’est une manière de résister aux assauts du diable qui voudrait à ce moment-là nous décourager. Sur son chemin de souffrances, Jésus était seul ; sur notre chemin de souffrances, il est à nos côtés.

Souvenez-vous que ” Christ a appris l’obéissance par les choses qu’il a souffertes “ (Hébreux 5.8). Alors que vous passez par la souffrance, pensez à ce que Dieu fait en vous. Parfois Dieu nous conduit dans un chemin difficile car il œuvre en nous.

Pensons aussi que le chemin, par lequel nous passons, est sous le contrôle de Dieu. Chassons de notre esprit la pensée que ce chemin est trop dur, que nous n’y arriverons pas, que Dieu n’est plus avec nous.

L’Écriture nous dit que Dieu est toujours avec nous, qu’avec l’épreuve, il prépare le moyen d’en sortir, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu. Alors que vous passez par un moment difficile, commencez à vous armer de cette pensée.

Alors que Jésus vient d’être baptisé, le Saint-Esprit le conduit au désert. Il va connaître un temps de solitude et d’épreuves, couronnées par une triple tentation. Se souvenir de Jésus souffrant et tenté dans le désert, c’est notre meilleure arme pour résister au découragement et à l’abandon. Penser à Christ traversant l’agonie de la croix, nous permet de considérer nos souffrances avec un autre regard. Cela nous équipe pour la bataille contre l’adversité.

S’adressant à son jeune collègue Timothée, l’apôtre Paul lui donne cette recommandation : ” Souviens-toi de Jésus-Christ “ (2 Timothée 2.8).

Il y a, dans cette recommandation, une forme d’insistance de la part de l’apôtre. Il veut que Timothée garde ses pensées centrées sur la personne et l’œuvre de Jésus-Christ.

Un conseil pour ce jour :
Pensez aux souffrances de Christ, et utilisez cette pensée comme une arme pour triompher au sein de vos propres souffrances.

Paul Calzada
www.Lueurs du Matin

Next Lesson ⟶