Article

Trente jours pour redécouvrir le pardon

Paul Calzada Le pardon est l’un des aspects essentiels du ministère de Christ. Non seulement il a enseigné ses disciples au sujet du pardon, mais il a également pratiqué le pardon à diverses occasions, et en particulier envers ses bourreaux, à l’heure de la crucifixion.

Jour n°29–Restauration par le pardon

« Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ » (Ephésiens 4.32).

Un caissier malhonnête avait détourné quelques fonds ; il fut convoqué par le chef d’agence. Ce dernier était le directeur le plus âgé de cette banque.

L’employé s’attendait à être, non seulement, licencié pour faute grave, mais aussi à être poursuivi en justice pour son acte délictueux. Il mesurait la gravité de ce qu’il avait fait, et pensait déjà aux années de prison qu’il encourait.

Le vieux directeur, l’ayant appelé par son prénom, lui demanda s’il se considérait coupable. L’employé, baissant la tête, déclara qu’il n’avait aucune excuse, et qu’il se reconnaissait totalement coupable.

Puisque tu reconnais ta culpabilité, je n’engagerai pas de poursuites judiciaires contre toi. Es-tu prêt à rembourser les sommes détournées ?

L’employé était surpris de cette clémence du directeur. Il le remercia, et il promit de rembourser les sommes dues.

Alors le directeur lui adressa la demande suivante : « Serais-tu prêt à promettre de te montrer digne de confiance, au cas où nous t’engagerions à nouveau ? »

Quoiqu’extrêmement surpris, et ébahi, par cette demande, le caissier l’assura que si tel était le cas, jamais plus il ne détournerait un centime.

Le directeur lui dit : « Tu es le deuxième homme de cette agence, qui est tombé, et qui a été pardonné. J’ai été le premier. Ce que tu as fait, je l’ai fait aussi ; la grâce que je t’accorde aujourd’hui, c’est celle que j’ai reçue il y a trente ans. Elle a fait de moi un homme nouveau. Je souhaite qu’il en soit ainsi pour toi. »

Des années plus tard, le caissier, devenu cadre dans cette banque, témoignait à ses amis, comment, le pardon qui lui avait été accordé, avait changé sa vie, et sauvé son âme.

Cette histoire vraie, nous fait penser à ces millions d’hommes et de femmes, qui enfermés dans leur culpabilité à cause de leurs péchés, ont trouvé en Jésus, celui qui leur a dit : « Va et ne pèche plus » (Jean 8.11). Le pardon leur a communiqué la force de sortir de leurs ornières, et de commencer une vie nouvelle.

Une prière pour ce jour :
Seigneur, tu connais ma vie. Rien de ce que j’ai dit ou fait ne t’est inconnu. Je reconnais mes fautes, et je t’en demande pardon. Merci parce que tu me pardonnes, tu m’aides à changer de conduite, et tu fais de moi une personne nouvelle, capable de pardonner aussi, à ceux qui ont eu des manquements. Amen !

Paul Calzada

 

La formation « 30 jours pour redécouvrir le pardon » est un programme proposé par FaitesDesDisciples.com.

Prochaine leçon