Jour n°9–Pensées aimables

« Au reste, frères, que tout ce qui est… aimable… soit l’objet de vos pensées » (Philippiens 4.8).

Il est parfois des mots que nous utilisons, sans mesurer toute la richesse qu’ils contiennent. Le mot « aimable » est de ceux-là. J’ai regardé, dans divers dictionnaires, le sens de ce mot, et j’ai relevé les acceptions suivantes :

1. Qui mérite d’être aimé. (Qui plus que Dieu mérite d’être aimé ? Certainement personne, car Dieu m’a tellement aimé, qu’il a donné son fils Jésus pour me sauver.) Voilà donc un merveilleux sujet de pensées : Pensez à la profondeur infinie de l’amour de Dieu envers vous.

2. Qui mérite d’être aimé en raison de ses qualités conformes à un idéal. (Peut-on trouver modèle plus parfait que celui de Jésus-Christ ?) L’apôtre Paul disait à Timothée : « Souviens-toi de Jésus-Christ ». Pense au Seigneur Jésus, il n’est rien de plus aimable que son exemple.

3. Qui se distingue en raison de sa volonté à faire plaisir. (Est aimable celui ou celle qui est prévenant, attentif à l’autre, soucieux du bien-être de l’autre, qui par des propos agréables, console, encourage, félicite). Quelles pensées entretenez-vous à l’égard de votre conjoint, de votre voisin, de votre entourage ? Des pensées aimables, ou des pensées détestables, des pensées de paix ou des pensées de colère ? Entendez l’exhortation de Paul : Que tout ce qui est aimable, c’est à dire ce qui peut faire plaisir à l’autre, soit l’objet de vos pensées.

4. Qui se distingue en raison de sa qualité d’accueil. (Est aimable, celui ou celle qui vous accueille avec le sourire, en vous disant un chaleureux bonjour, qui ne le fait pas par simple convenance polie, mais qui le fait en toute sincérité). Pensez à votre manière d’accueillir l’autre, pensez à la manière dont Christ vous a accueillis (Romains 15.7).

Voilà déjà quelques pistes à suivre pour cultiver des pensées aimables.

Cultiver des pensées aimables, engendrera des attitudes aimables, des paroles aimables. Ceux qui ont des paroles dures à l’égard des autres, ou ceux qui blessent par leurs propos, démontrent qu’ils ont encore besoin d’apprendre à cultiver des pensées aimables. C’est en cultivant des pensées aimables que nous développerons notre amabilité.

Je ne sais comment vous mesurez votre amabilité ; est-elle au top ? N’avez-vous aucun progrès à faire ? J’ignore comment vous vous voyez, mais si vous ressentez qu’il vous reste des progrès à faire.

Dites avec moi :
En ce jour, Seigneur, je veux diriger mes pensées vers ce qui est aimable ; je veux penser à ce qui pourrait t’être agréable et aussi agréable aux autres. Amen !

Paul Calzada
Recevez chaque jour un message édifiant de Paul Calzada en vous inscrivant sur Lueurs du Matin

 

Next Lesson ⟶