Votre amour pour Jésus

Auteur: Franck Alexandre
Votre amour pour Jésus
“Après qu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre : Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu plus que ne m’aiment ceux-ci ? Il lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit : Pais mes agneaux. Il lui dit une seconde fois : Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu ? Pierre lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit : Pais mes brebis. Il lui dit pour la troisième fois : Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu ? Pierre fut attristé de ce qu’il lui avait dit pour la troisième fois : M’aimes-tu ? Et il lui répondit : Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit : Pais mes brebis” Jean 21.15-17

Quand Jésus posa cette question à Pierre, les deux premières fois, le verbe “aimer ” que Jésus utilisa fut le verbe “Agapeo”. Ce verbe évoque l’amour dans un sens inconditionnel.

Face à cette question plus qu’insistante, on imagine facilement l’embarras dans lequel Pierre se trouva… Pierre aimait-il Jésus de façon inconditionnelle ?

L’apôtre répondit à cette question avec honnêteté. Conscient de ses propres limites, Pierre n’employa pas le verbe “agapeo” pour répondre à la question de Jésus mais il utilisa le verbe “phileo”. Ce terme est celui que l’on utilise quand on veut parler d’amour dans le sens d’une amitié, d’aimer un ami.

Face à Jésus, surpris par la pertinence de la question, le cœur de l’apôtre fut mis à nu. Pierre ne put se dérober. Impossible de se défiler devant celui qui s’appelle la Vérité. Il répondit avec sincérité. Pierre savait qu’il était un homme sujet à la faiblesse. N’avait-il pas renié le Seigneur trois fois ? Il se sentait indigne et incapable d’aimer son Sauveur d’un amour inconditionnel, même si tel était son plus profond désir. Seul Jésus peut nous aimer parfaitement, de façon inconditionnelle.

N’est-il pas étonnant aussi de constater que le Seigneur avait besoin d’entendre de la bouche même de son ami Pierre que celui-ci l’aimait ?

Notons que le Seigneur lui posa la question jusqu’à trois fois ! Mais la troisième fois, le verbe que Jésus employa ne fut plus le verbe agapeo, mais le verbe phileo. Cette troisième question montra à Pierre que Jésus était fier de le compter au nombre de ses amis.

Le Seigneur sait quelle est la réalité de notre amour pour lui.

Ces trois questions du Seigneur adressées à Pierre mirent aussi en évidence un autre amour, celui qu’il éprouvait pour l’Église du Seigneur. Plus vous aimez Jésus, plus vous serez capable d’aimer l’Église, le corps de Christ ! Il apparaît donc clairement que la qualité de notre amour pour le Seigneur sera déterminante quant à notre destinée et notre service pour Dieu. L’œuvre dans l’Église ne peut se faire sans un véritable amour.

Une décision pour aujourd’hui

Soyez vrai et prenez le temps de réexaminer votre amour pour le Seigneur. Que lui répondrez-vous s’il vous demande si vous l’aimez ?

https://www.gospelvision-international.com/gva/

La suite

Nous serions ravis de répondre à vos questions ou de vous aider dans les prochaines étapes de votre voyage.