Et si je pèche après avoir été pardonné ?

J’ai toujours aimé un peu toutes les musiques. J’aime assez le country comme le classique.

Mais il y avait un chant de country que je détestais. Bill Anderson a écrit les mots et Cal Smith les a gazouillés, « Le Seigneur sait que je suis en train de pécher et le péché n’est pas bon. Mais moi et le Bon Dieu, nous allons avoir une bonne petite causerie ce soir. »

Pardonne … Profiter

Nous savons qu’il y a une différence entre s’attendre au pardon et essayer de profiter d’une manière malhonnête de la grâce de Dieu. On se pose des questions quand quelqu’un veut toujours faire la fête, s’enivrer et courir les jupons et qui s’approche ensuite « humblement » du Seigneur chaque soir pour avoir le pardon. Si vous êtes déjà décidé de le refaire à la première opportunité, ce n’est pas la repentance.

La plupart d’entre nous ne faisons pas cela. Nous voulons vivre selon le plan de Dieu, seulement nous n’y arrivons pas toujours. Bon, nous ne fumons pas, et nous ne sortons pas avec les mauvaises filles et mauvaises garçons, mais il nous est difficile d’enlever la critique de notre bouche. Et l’orgueil.

Et la jalousie. Et la lubricité de notre cœur. Et, et, et …

Nous avons tous besoin du pardon et ça, souvent.

Comment savoir si nous sommes pardonnés? Pouvons-nous se vautrer librement dans la porcherie et puis en parler avec le ‘Bon Dieu’ ce soir ?
Le Psaume 130, dans la Bible, traite ce sujet du pardon—le désirer, le recevoir et en être émerveillé. Cet homme expose son cœur ; il ne se pavane pas :

“Des profondeurs (de l’abîme) je t’invoque, Éternel ! Seigneur, écoute ma voix !” (les versets 1,2, version Colombe)

N’avez-vous jamais eu ce sentiment ? « Seigneur, je me suis de nouveau cassé la figure. Écoute ma prière, s’il Te plaît. »
N’êtes-vous pas content que le Seigneur pardonne le péché?

” Si tu gardais (le souvenir) des fautes, Éternel, Seigneur, qui pourrait subsister ? Mais, le pardon (se trouve) auprès de toi, afin qu’on te craigne. “(vv. 3, 4 Colombe)

Si Dieu comptait le score

Si Dieu comptait le score et nous demandait des comptes (comme nous le faisons souvent avec les autres) nous serions mal fichus, n’est-ce pas?

« Mais, David, le simple pardon, n’est-il pas trop facile ? » Facile ? Le prix que Jésus a payé pour nos péchés pour que nous soyons pardonnés, n’était pas facile.

“Israël, attends-toi à l’Éternel ! Car la bienveillance est auprès de l’Éternel, Et la libération abonde auprès de lui. C’est lui qui libérera Israël de toutes ses fautes.” (vv. 7)

Vous avez vu? La libération (rédemption selon la version) abonde auprès de lui. Son pardon est abondant.

Mais cent fois?

« Bon, hum, vous voyez … Je lutte avec cette chose depuis longtemps et j’ai déjà cent fois demandé pardon. Combien de fois le Seigneur me pardonnera-t-il ? » Il vous pardonnera chaque fois que vous lui demanderez sincèrement.

Un petit conseil : allez au-delà du pardon. Le péché laisse des semences venimeuses que vous ne voulez pas récolter car vous n’avez pas besoin de cela dans votre vie. Levez-vous et livrez le combat contre cet ennemi exigeant. Arrêtez de dire qu’il est plus fort que vous. Réclamez l’aide de Dieu par la foi.

Trouvez quelqu’un qui marche avec le Seigneur et demandez-lui des conseils et des prières. Faites ce qu’il faut pour vous libérer.

Le même Dieu qui nous pardonne a fait demeurer son Esprit en nous. Avec Lui dans notre vie, nous pouvons vaincre le péché.

“Si vous vivez en suivant ces désirs, vous mourrez. Au contraire, si, avec l’aide de l’Esprit Saint, vous faites disparaître vos façons de faire égoïstes, vous vivrez. En effet, tous ceux que l’Esprit de Dieu conduit sont enfants de Dieu. Et l’Esprit que vous avez reçu ne fait pas de vous des esclaves qui ont encore peur, mais il fait de vous des enfants de Dieu. Et par cet Esprit, nous crions vers Dieu en lui disant : ‘ Abba ! Père ! ‘“(La Bible, Romans 8, version PDV)

Le pardon de Dieu n’est pas comme le pardon des hommes. Il a payé le prix de notre pardon et son pardon est immense et complet.
« Le pardon (se trouve) auprès de Toi, Afin qu’on Te craigne » dit notre psaume.

Craindre ? Nous n’attendions pas ce mot. Peut-être afin qu’on « t’aime » mais «craindre » ?

Quand nous voyons un tel pardon nous disons « waouh ! » comme Pierre a craint quand il a vu tous les poissons qu’ils avaient attrapés cette nuit-là sur le lac. Depuis combien de temps sommes-nous éblouis et bouleversés par la grandeur de son pardon ?

« Seigneur, je te crains parce que tu m’as pardonné ! Je marche émerveillé, avec un profond respect, tout plein d’amour pour toi. »

Est-ce que cette crainte du Seigneur qui vient quand nous réalisons son pardon, manque en nous ? « Seigneur, je sais que tu as pardonné mes petits péchés et c’est bon, mais celui-là, tu dois beaucoup travailler pour le pardonner. Il est terrible ! »

Avez-vous besoin du pardon? N’attendez pas pour causer avec le Seigneur ce soir. Allez tout de suite et demandez-lui pardon et demandez-lui aussi de vous délivrer de ce péché. « Le pardon (se trouve) auprès de toi. »

Dans la Parole de Dieu il est dit :

Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous. Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n’est point en nous. Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste. (La Bible, 1 Jean 1 :8-10 ; 2 :1)

Pratique :
Est-ce qu’il y a un péché dans votre vie pour lequel vous avez demandé cent fois le pardon ? Sachez qu’il y a aussi la délivrance. Appuyez-vous sur la promesse de Jésus et la puissance de sa résurrection agissant dans votre vie. « Seigneur Jésus, je crois que Tu me pardonne, mais encore plus, je crois que Tu me libère de la puissance de ce péché. »