Leçon 3: Le plan de Dieu pour les ouvriers

Chang a étudié les différentes raisons pour lesquelles les croyants de l’église primitive avaient l’habitude de se réunir. Il s’est rendu compte que de nombreux besoins les poussaient à se rassembler : ils avaient besoin d’être enseignés, encouragés, aidés matériellement, guidés et fortifi és. Mais Chang désirait cependant en savoir davantage quant à ce que devrait être l’Eglise pour pouvoir répondre à tant de besoins. Il voulait connaître la façon dont ses diverses parties devaient s’entrelacer.

Chang a continué à étudier sa Bible et il a découvert plusieurs images ou illustrations de l’Eglise. Il les considère les unes après les autres et parvient alors à mieux comprendre le plan de Dieu pour l’Eglise. Il s’aperçoit également que les membres de l’Eglise possèdent des ministères, c’est-à-dire des capacités spéciales qui leur permettent de s’entraider. Lorsqu’ils les utilisent, l’Eglise peut alors accomplir le dessein pour lequel Dieu l’a suscitée. Chang est surpris de constater combien ces capacités sont nombreuses !

Vous êtes sur le point d’en savoir plus sur l’objectif de Dieu concernant l’Eglise et sur les ministères de ses membres. Je prie que les vérités que vous découvrirez dans cette leçon puissent vous encourager à vous impliquer dans l’objectif de Dieu et à vouloir faire partie de Son plan pour l’Eglise !

TROIS IMAGES DE L’EGLISE

Parce que nous croyons en Jésus-Christ, nous nous rassemblons pour adorer Dieu, pour s’encourager les uns les autres et pour proclamer Christ à ceux qui ne Le connaissent pas. En travaillant ensemble, nous pouvons accomplir davantage de choses pour Son Royaume. Le Nouveau Testament nous donne plusieurs images de l’Eglise. Nous en étudierons trois : l’épouse, l’édifi ce et le corps.

Une épouse

L’apôtre Paul a utilisé l’image de l’épouse pour aider les croyants de Corinthe à comprendre leur relation avec le Seigneur Jésus-Christ.

Car je suis jaloux à votre sujet d’une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fi ancés à un seul époux, pour vous présenter au Christ comme une vierge pure (2 Corinthiens 11.2)

Cette même fi gure de rhétorique est utilisée une fois de plus dans Apocalypse 19.7, 8 où il est question des noces de l’Agneau (Christ) et de son épouse (l’Eglise) :

Réjouissons-nous, soyons dans l’allégresse et donnons-lui gloire, car les noces de l’Agneau sont venues, et son épouse s’est préparée. Il lui a été donné de se vêtir de fi n lin, éclatant et pur. Le fi n lin, ce sont les Ïuvres justes des saints.

Apocalypse 21.9 nous parle d’un ange qui s’est adressé à Jean, auteur du même livre :

Viens, je te montrerai l’épouse, la femme de l’Agneau.

L’Eglise est caractérisée comme l’épouse de Christ afi n de montrer la relation étroite qui existe entre les croyants et Christ.

Un édifi ce

De même que l’apôtre Paul et Jean comparent l’Eglise à une épouse, un autre comparaison est un édifi ce. Les pierres étaient des matériaux de construction tout à fait courants en Israël, et il était naturel à Pierre d’y penser en voulant décrire un bâtiment. Dans 1 Pierre 2.4-5, il nous demande de nous édifi er, comme des pierres vivantes, pour former une maison spirituelle. Remarquez le fait suivant : il n’y a qu’un seul bâtiment mais plusieurs pierres. Il en est ainsi de l’Eglise qui est composée d’un grand nombre de croyants.

Nous lisons également, dans 1 Corinthiens 3.9, que nous sommes l’édifi ce de Dieu. Nous devenons en quelque sorte Sa demeure Il est vrai qu’Il vit en chacun de nous, en tant que croyants, mais il est d’égale importance de réaliser que nous formons ensemble une maison spirituelle dans laquelle Dieu se plaît à demeurer.

Un corps

Nous trouvons une troisième image de l’Eglise qui, dans Ephésiens 1.23 et Romains 12.4-5, est comparée au corps humain.

Le corps de Christ n’est pas simplement un groupe de chrétiens réunis en un même lieu. Il est composé de plusieurs membres qui, comme différentes parties, travaillent ensemble. Ils ne sont peut-être pas exactement les mêmes, mais ils sont unis par le cÏur et l’objectif qu’ils ont en commun. Le corps n’exprime donc pas l’idée d’un membre unique ; il se présente comme une unité complète. Le corps de Christ, l’Eglise, est un corps en plein travail ou, en d’autres termes, un corps dont les membres travaillent en harmonie.

LE CORPS EN PLEIN TRAVAIL

Une des grandes merveilles de la création divine est le corps humain. Celui-ci, nous le savons, est capable de se guérir par lui-même ; il peut se rétablir à la suite d’une maladie ou d’un accident

Le corps de Christ, qui est l’Eglise, possède le même pouvoir. Lorsque les problèmes surgissent, le corps a l’art de se guérir lui-même grâce à l’action du Saint-Esprit. Et c’est lorsque toutes ses parties sont présentes et à l’Ïuvre qu’il fonctionne le mieux. Dieu désire que l’Eglise soit semblable à un corps sain qui n’a pas été amputé d’une partie de ses membres.

Voyons maintenant comment fonctionne le corps de Christ.

Christ est la tête

La Bible utilise l’exemple du corps humain pour montrer comment les croyants Ïuvrent ensemble avec Christ. Privé de sa tête, le corps est absolument inutile. La tête est indispensable. La tête de l’Eglise, c’est Jésus-Christ.

Sur le plan humain, la tête est chargée de diriger le reste du corps et de veiller à ce que toutes ses parties fonctionnent dans une unité totale. La tête contrôle les activités du corps. Lorsqu’un besoin quelconque se fait sentir, la tête en est consciente. Christ, qui est la tête du corps, a la même tâche en ce qu’Il est appelé à diriger les différentes parties de Son corps afi n qu’elles travaillent les unes avec les autres en s’entraidant.

Il est possible qu’un frère souffre et soit dans le besoin. Parce qu’Il est la tête, Christ ordonne à un autre membre du corps de prier pour ce malade. Lorsqu’un frère chargé d’enseigner se prépare à dispenser une étude biblique, il prie, et Christ le guide. Des pensées lui viennent à l’esprit, et il peut ensuite les communiquer. C’est l’Ïuvre du Seigneur qui est la tête du corps.

Il arrive parfois que le Seigneur nous donne des directions précises mais que nous refusions de Lui obéir. Lorsqu’une chose semblable se produit, l’Ïuvre de l’Eglise ne peut s’accomplir. On raconte l’histoire d’une dame qui se sentait poussée à offrir de l’argent à une famille qui était dans le besoin. Cette femme avait l’intention d’agir mais elle était très occupée chez elle à faire le ménage. Trois jours s’écoulèrent avant qu’elle ne donne un peu d’argent à la mère de la famille qui était dans le besoin. La pauvre femme se mit à pleurer et dit : « oh, merci, merci ! Nous n’avons rien mangé depuis trois jours, mais Dieu a maintenant répondu à nos prières ».

Parce qu’Il est la tête, Christ distribue des dons à Son corps, l’Eglise, afi n de lui accorder tout ce dont elle a besoin pour accomplir Son Ïuvre. Avant de remonter au ciel, Jésus a promis d’envoyer le Saint-Esprit. Ce dernier fut répandu le jour de la Pentecôte (Actes 1-2). Dieu désire que nous recevions tous le don du Saint-Esprit, puisque nous sommes membres de l’Eglise (Actes 2.38-39).

L’Eglise doit coopérer avec Christ, qui est sa tête ; c’est ainsi que la volonté du Seigneur sera accomplie. Lorsque nous prions, en tant que membres de l’Eglise, le Saint-Esprit nous aide à comprendre ce que Christ attend de nous.

Les croyants sont le corps

C’est au travers de l’Eglise, qui est Son corps, que Christ continue Son Ïuvre ici-bas. Dieu a distribué des dons et des ministères différents aux divers membres du corps, permettant ainsi à chacun de remplir sa tâche. Les dons et les ministères sont également destinés à fortifi er le corps et à l’aider à lutter contre le mal. Lorsque les membres, remplis du Saint-Esprit, permettent à la vie de Christ de s’écouler au travers d’eux, l’Eglise est fortifi ée pour faire face à tout le travail qui lui incombe.

Voyons quels sont ces dons et ministères destinés à nous équiper en vue de l’accomplissement de l’Ïuvre du Seigneur. Il est fait mention de certains d’entre eux dans Ephésiens 4.11, Romains 12.6-8, et 1 Corinthiens 12.8-10. Lisez chacun de ces passages, puis penchez-vous avec attention sur les explications suivantes :

  1. Un apôtre est celui qui est envoyé pour ouvrir de nouvelles églises.
  2. Un prophète est celui qui annonce la Parole de Dieu.
  3. Un évangéliste est celui qui se rend de lieu en lieu pour y prêcher la bonne nouvelle.
  4. Un pasteur est celui qui dirige l’église comme un berger dirige ses brebis.
  5. Un docteur est celui qui enseigne la Parole de Dieu.
  6. Celui qui exhorte invite les gens à s’approcher de Dieu et à répondre à Son appel.
  7. Ceux qui servent apportent aide et assistance.
  8. D’autres font preuve de libéralité en donnant soit de leur argent, soit de leur temps, de leurs talents, et cela afi n de participer à la propagation de l’Evangile.
  9. Celui qui a autorité dirige avec sagesse ceux qui sont sous ses ordres.
  10. Celui qui fait preuve de bonté offre une aide pratique à ceux qui sont dans le besoin.
  11. Une parole de sagesse apporte aide et conseil.
  12. Une parole de connaissance se sert de faits et de renseignements pour répondre à un besoin particulier, selon les instructions de Dieu.
  13. Avoir la foi, c’est croire en Dieu d’une manière toute particulière.
  14. La puissance de guérison permet de prier avec effi cacité pour les malades.
  15. Le pouvoir d’opérer des miracles est la capacité particulière qui permet d’accomplir des choses dépassant les lois de la nature.
  16. Celui qui donne un message prophétique venant de Dieu édifi e, console et encourage les autres.
  17. Savoir faire la différence entre un don venant du Saint-Esprit et un don issu d’une autre source permet de savoir si l’Esprit de Dieu est présent ou pas.
  18. La capacité de s’exprimer en d’autres langues est une puissance qui permet, grâce à l’onction du Saint-Esprit, de parler une langue inconnue.
  19. La capacité d’expliquer ce qui vient d’être dit consiste à donner l’interprétation des paroles prononcées dans une langue étrangère.

Lorsque ces différents dons se manifestent parmi les croyants, le corps est béni et fortifi é, et l’Ïuvre de Dieu peut s’accomplir.

Prochaine leçon