Leçon 4: Je peux participer à l’œuvre de Dieu

A présent, Chang en sait davantage sur l’Eglise et les différents ministères que Dieu a accordés à chacun de ses membres. Ceux-ci, il s’en aperçoit bientôt, n’ont cependant pas tous la même tâche. Certains d’entre eux prêchent, enseignent, donnent une parole de sagesse ou de connaissance, alors que d’autres servent et partagent. Chang comprend alors qu’il lui est possible d’aider ses frères et sÏurs chrétiens de plusieurs façons.

Conscient de la diversité des ministères dans l’église, Chang réalise qu’il désire en savoir plus encore. Il aimerait savoir comment travailler pour Dieu, comment être certain du ministère que Dieu lui réserve et enfi n comment recevoir les dons que Dieu accorde aux croyants.

Peut-être vous êtes-vous posé les mêmes questions, vous aussi ! Peut-être êtes-vous croyant depuis un certain temps déjà mais vous n’avez jamais réalisé qu’il y avait une tâche particulière pour vous. Dieu a un ministère pour vous. Dans 1 Corinthiens 12.7, nous lisons ceci : « Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité (commune) ». Je prie que les vérités étudiées dans cette leçon vous montrent comment découvrir le ministère spécial qui est le vôtre au sein du corps de Christ.

UNE AIDE PARTICULIERE DESTINEE AUX OUVRIERS

Nous avons une tâche immense

Dans Matthieu 28.19 et 20, Jésus dit : « Allez, faites de toutes les nations des disciples. . . et enseignez-leur à garder tout ce que je vous ai prescrit ». Telle est notre tâche : faire des disciples et les enseigner.

Dans le monde entier, la plupart des gens ne sont pas sauvés. Ceux qui sont au service du Seigneur ont la responsabilité d’aider les masses à entendre l’Evangile. Nous ne pouvons nous montrer négligents à ce sujet, car Jésus nous a laissé un ordre auquel il nous faut obéir. La tâche est immense ; nous avons besoin de l’aide particulière de Dieu pour pouvoir l’accomplir.

Un ennemi nous menace

Un ennemi nous menace alors que nous cherchons à accomplir l’Ïuvre de Dieu. Il s’agit de Satan, dont l’unique désir est de voir échouer ce que le Seigneur a entrepris. Seuls, nous ne pouvons le vaincre ; d’autre part, si ceux qui sont au service de Dieu connaissent l’échec, la tâche en souffrira. C’est donc la raison pour laquelle Satan s’attaque à eux.

Vous souvenez-vous de l’histoire de Samson, dans Juges 16 ? Les longs cheveux de cet homme étaient le signe de sa consécration ; Samson avait été mis à part pour l’Ïuvre spéciale à laquelle Dieu le destinait. Mais il avait considéré son appel à la légère et, alors qu’il était endormi, Dalila lui coupa les cheveux. A son réveil, il se leva, persuadé qu’il serait capable de faire face à l’ennemi comme à l’accoutumée.

Mais la force de Samson avait disparu ! Privé de l’aide de l’Eternel, le malheureux se retrouva impuissant face à l’ennemi.

La puissance de Dieu est à notre disposition

Parce que la tâche est immense et que l’ennemi est fort, Dieu nous accorde cependant une aide spéciale afi n que nous puissions travailler pour Lui. Jésus a confi é à Ses disciples une tâche immense (Marc 16.15) mais, en même temps, Il a promis de leur donner la puissance nécessaire à son accomplissement—une puissance qui ferait d’eux des témoins (Actes 1.8). Nous pouvons la recevoir aujourd’hui, nous aussi, car c’est la puissance du Saint-Esprit.

Dieu désire que le monde soit sauvé. Il utilise chacun de Ses serviteurs et, parce qu’Il sait qu’ils ont besoin d’aide, Il leur accorde l’aide du Saint-Esprit. Dieu nous accorde la puissance nécessaire et nous travaillons pour Lui en utilisant cette force-là.

LES DONS DESTINES A CEUX QUI SERVENT LE SEIGNEUR

Dieu connaît toutes choses. Il voit à la fois l’Ïuvre qui doit être accomplie et celui qui peut la faire. Dans toute Sa sagesse, Il est capable de choisir la bonne personne pour l’endroit qui lui convient le mieux. C’est ainsi qu’Il nous appelle à travailler pour Lui.

Il arrive parfois que l’appel nous soit adressé alors que nous lisons la Bible. Le Saint-Esprit peut s’emparer de la Parole inspirée de Dieu, et celle-ci devient alors la voix du Seigneur qui s’adresse à nous. Cette même Parole se transforme dans notre cÏur en un appel à servir notre Maître.

Il se peut aussi que Dieu place un fardeau sur notre cÏur lorsque nous prions. Nous pouvons tout à coup ressentir un intérêt particulier pour une région qui a besoin de l’Evangile. Nous nous mettons au travail afi n que la bonne nouvelle y soit annoncée, et nous éprouvons alors, au plus profond de notre cÏur, le sentiment que Dieu désire que nous Le servions à cet endroit-là.

L’appel peut aussi retentir alors que les croyants sont rassemblés pour chercher le Seigneur. Dans Actes 13.2, nous lisons comment le Saint-Esprit s’est adressé à l’église d’Antioche : « Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l’Ïuvre à laquelle je les ai appelés ».

Dieu n’appelle pas tous les siens à la même tâche. Nous pouvons avoir, par exemple, un homme d’affaires qui ne prêche ni n’enseigne. Il aime Dieu et désire participer à Son Ïuvre. Que va faire le Seigneur ? Il lui demandera peut-être de jouer le rôle de témoin dans sa façon de diriger son entreprise. Une mère au foyer sera peut-être encouragée à faire preuve de piété dans son foyer et parmi ceux qu’elle côtoie, à prier pour ceux qui sont chargés de prêcher et d’enseigner la Parole de Dieu ou à témoigner auprès de ses voisins et de tous ceux qu’elle rencontre.

L’appel de Dieu s’adresse à tous ; aucun n’en est dispensé. Parce que les gens sont différents les uns des autres, l’appel qui leur sera adressé sera lui aussi différent. Dieu a besoin de vous à Son service. Lorsque vous sentirez l’Esprit parler à votre cÏur, faites attention à ce qu’Il vous dira.

Dieu nous équipe

Lorsqu’une personne sent que Dieu l’appelle, elle sera alors amemé d’obéir. Car le Seigneur a des dons relatifs au ministère qu’Il accorde à Ses serviteurs. Nous avons parlé de ces dons au cours de la leçon 3.

Le don du Saint-Esprit a été répandu le jour de la Pentecôte. Il s’agissait là du premier don. Peut-être sommes-nous capables de faire beaucoup de choses mais, si nous voulons accomplir un travail spirituel, nous avons besoin de l’aide du Saint-Esprit.

Un don, bien entendu, n’est pas une chose que nous pouvons acquérir par nos propres mérites. S’il est accordé à quelqu’un, c’est parce que la personne en a besoin. Dieu distribue par conséquent Ses dons à ceux qui Le servent, parce qu’ils en ont besoin. Dans Ephésiens 4.7, nous lisons ceci : « Mais à chacun de nous la grâce a été donnée selon la mesure du don de Christ »

VOTRE DON

Dieu choisit nos dons

Nous avons déjà dit que Dieu est capable de choisir la personne qui convient le mieux à un certain travail. Cela me montre trois choses :

  1. Dieu connaît la tâche qui m’est destinée.
  2. Dieu sait de quels dons j’ai besoin.
  3. Dieu m’accordera ces dons.

Supposons, par exemple, qu’il y ait, dans votre ville, une église sans pasteur. Dieu connaît ce besoin. Dans une localité voisine, un croyant appelé Edouard prie pour savoir quel travail pourrait lui être confi é. Il est au courant de la situation de l’église dont nous venons de parler et il éprouve le sentiment que Dieu l’invite à offrir ses services en tant que pasteur. Comment le Seigneur l’aidera-t-il à remplir cette tâche ? Il lui accordera les dons relatifs au ministère en fonction de ses besoins ; mais il est évident qu’Edouard doit faire tout ce qu’il peut afi n de se préparer à ses futures responsabilités et de développer les dons qu’il a reçus. Peut-être y a-t-il une école biblique où il pourra recevoir une formation ? Ou peut-être pourra-t-il étudier en suivant des cours par correspondance ?

Il en est de même pour nous. Dieu nous appelle à travailler pour Lui, et Il choisit les dons qui nous sont nécessaires. Ces dons correspondent à la fois à la tâche et à celui qui est chargé de la remplir. Dieu sait quels sont les dons qui sont importants dans notre travail. Il sait également quels sont ceux qui nous conviennent le mieux. Il est capable de choisir avec plus de précision que nous le ferions nous-mêmes et nous pouvons Lui faire confi ance : Son choix sera le bon. Lorsqu’il nous accorde un don, celui-ci est exactement ce qui nous est indispensable pour accomplir la tâche à laquelle nous avons été appelés.

Dieu se sert de nos dons

Dieu nous accorde des capacités toutes spéciales qui nous permettent de Le servir et Il les utilise ensuite. Il peut également utiliser toute capacité ou tout talent que nous Lui consacrons. Supposons, par exemple, qu’un peintre très doué se convertisse. Si cet homme abandonne son talent à Dieu, il est certain que Dieu s’en servira pour le bien de l’église. L’homme pourra peindre un tableau qui sera suspendu au mur du sanctuaire ; il pourra également dessiner des illustrations pour les leçons d’école du dimanche, ce qui sera très utile aux moniteurs. De cette façon, son talent deviendra un don pour l’église.

Quels que soient vos dons ou vos talents, Dieu veut s’en servir. Dans Romains 16.1-2, il nous est parlé de PhÏbé, qui était diaconesse dans l’église. Nous ne savons pas exactement en quoi consistait sa tâche, mais Dieu s’est servi de cette sÏur car l’apôtre Paul pouvait écrire à son sujet : « elle est venue en aide à beaucoup, et aussi à moi-même » (Romains 16.2). Quels que soient les dons de celui qui est au service du Seigneur, Dieu peut les utiliser afi n de bénir le corps qu’est l’Eglise.

RECEVEZ VOTRE DON

Paul, en écrivant aux chrétiens de Rome, précise que l’un des aspects du culte rendu à Dieu est le don de soi-même (Romains 12.1). A l’époque de l’Ancien Testament, les animaux offerts en sacrifi ce étaient mis à part pour cette cérémonie particulière. De même, le chrétien doit s’abandonner entièrement au service de Dieu. Avant d’être en mesure de recevoir les dons du Seigneur, vous devez tout d’abord vous consacrer à Lui. Vous devez considérez le travail que vous accomplissez pour Lui comme la chose la plus importante que vous puissiez faire.

Vous devez également vous préoccuper des dons en étudiant le Nouveau Testament. Voyez comment ils étaient utilisés et comment ils contribuaient à l’édifi cation du corps. Prenez note de la façon dont les dons sont utilisés dans votre église et voyez comment dont ils pourraient vous aider, vous qui êtes au service du Seigneur.

La raison pour laquelle vous tenez à recevoir des dons a aussi son importance. Aucun d’entre eux n’est attribué dans le but d’élever la personne. Ce n’est pas bien de désirer un don afi n de paraître spirituel aux yeux des membres de l’église. Priez pour la tâche qui vous a été confi ée. Souhaitez obtenir les dons qui vous revêtiront de puissance et vous permettront de venir en aide aux autres. Commencez par ceux qui vous attirent particulièrement. Pensez aux dons sur lesquels le Saint-Esprit attire votre attention. N’oubliez pas que c’est Dieu qui les distribue (1 Corinthiens 12.28, Ephésiens 4.11). Priez à ce sujet ; soyez prêt à recevoir les dons, mais laissez-en le choix à Dieu.

Prochaine leçon