Article

L’étude de l’évangile de Jean

Dans ce cours, nous allons étudier la vie d’un homme venu au monde il y a 2 000 ans de cela. Pourquoi vous y intéresser ? Comment peut-elle affecter votre vie ? En quoi ces leçons peuvent- elles vous aider ? Quelle que soit votre religion, il est de votre devoir de connaître, en partie du moins, la vie, les enseignements et les exigences de Jésus-Christ. Recherchez-vous bonheur plus complet et une force nouvelle dans votre vie ? Vous les trouverez l’un et l’autre au travers de ces leçons. La Bonne Nouvelle écrite il y a si longtemps apporte encore aujourd’hui les solutions les meilleures aux problèmes de ce siècle. Désirez-vous une vie spirituelle plus profonde, une foi plus ardente, une communion plus réelle avec votre Dieu ? Vous découvrirez ce que vous cherchez en suivant attentivement les instructions qui vous sont données dans ce livre. Ce cours utilise une méthode moderne d’auto-enseignement qui vous aidera à en apprendre facilement les divers principes et à les mettre immédiatement en pratique.

Leçon 1 : Jean 1

Dans cette leçon, vous étudierez…

La Bonne Nouvelle racontée par Jean Jean apprend la Bonne Nouvelle Jean partage la Bonne Nouvelle

La Parole de vie
La Parole éternelle
La lumière et la vie
La Parole faite homme

Le message de Jean-Baptiste L’Agneau de Dieu
Les premiers disciples de Jésus Jésus appelle Philippe et Nathanaël

OBJECTIF 1. Identifier l’auteur de l’Evangile de Jean. Jean apprend la Bonne Nouvelle
Jean 1

Il y a environ 2 000 ans, un jeune pêcheur du nom de Jean a abandonné son bateau et ses filets pour suivre un maître appelé Jésus. Pendant trois ans et demie, onze hommes se joignirent à lui et, ensemble, ils accompagnèrent Jésus de ville en ville, à travers toute la Palestine. Ils devinrent Ses disciples, Ses élèves.

Jean et les autres disciples apprirent les leçons que Jésus enseignait au sujet de Dieu et Son amour envers tous les hommes. Jean connaissait très bien Jésus. Il était Son ami le plus intime.

Jésus enseigna à Jean et aux autres disciples la Bonne Nouvelle que nous appelons l’Evangile. Evangile signifie d’ailleurs bonne nouvelle. Ces hommes comprirent que Jésus était le Fils de Dieu venu sur terre pour sauver les hommes, femmes, jeunes gens et jeunes filles et même les enfants de leurs péchés ; Il voulait leur donner la vie éternelle. Avant de retourner au ciel, Jésus demanda aux disciples de partager cette bonne nouvelle avec tous ceux qu’ils rencontreraient.

Jésus avait promis aux disciples que le Saint-Esprit les aiderait à se rappeler de tout ce qu’Il leur avait enseigné. Le Saint-Esprit les aiderait également à répandre la Bonne Nouvelle.

Jean partage la Bonne Nouvelle

Jean consacra sa vie entière à la propagation de la Bonne Nouvelle que Jésus lui avait enseignée. Devenu vieux, le disciple reçut l’ordre d’écrire ce qu’il avait vu et entendu. Des copies de son message pourraient ainsi être lues par tous les hommes dans le monde entier. Dieu voulait que Jean partage cette bonne nouvelle avec nous autant qu’avec les gens de son époque.

Dieu donna à Jean les paroles exactes à retranscrire, et le Saint-Esprit vint rappeler à sa mémoire les paroles que Jésus Lui-même avait prononcées. Jean écrivit les vérités essentielles que Jésus lui avait enseignées si clairement. Vous les trouverez dans le Nouveau Testament, dans son livre intitulé l’Evangile de Jean.

De la même façon, le Saint-Esprit a inspiré Jean de rédiger quatre autres livres. Trois d’entre eux sont des lettres (ou épîtres) ; le quatrième est une révélation de ce qui se produira dans l’avenir. Ces cinq livres se trouvent dans la Bible où ils se mêlent à d’autres textes également inspirés par Dieu.

Jean a écrit son livre dans une langue que les gens de son époque comprenaient : le grec. Puisque nous ne comprenons pas le grec, la Bible a été traduite dans notre propre langue : le français. Il existe même plusieurs traductions différentes de la Bible française. Nous suggérons donc, pour l’étude de ce cours, la traduction de la Version Louis Segond, nouvelle version révisée, dite Bible « à la Colombe ».

OBJECTIF 2. Identifier la Parole de vie.
Lire Jean 1.1-18

Dans le Nouveau Testament, lisez le premier chapitre de l’Evangile de Jean, des versets 1 à 18. Ce passage nous parle de « la Parole de Vie ».

Ces versets sont très importants car ils nous révèlent qui est Jésus et indiquent la raison de Sa venue sur terre. Ils servent d’introduction au livre écrit par Jean. Le reste de l’Evangile de Jean ne fait qu’expliquer les vérités que nous découvrons dans ces premiers versets.

La Parole éternelle
Relire Jean 1.1-3.

Nos paroles sont, pour ceux qui nous entourent, la révélation de nos pensées. Dieu nous fait également connaître Ses pensées de deux manières : par Sa Parole écrite, la Bible, et Son Fils Jésus- Christ, venu ici-bas nous parler de Lui. Jésus est la Parole vivant en de Dieu. Chacun de ces versets se réfère à Jésus, la Parole vivante. Le verset 14 déclare que la Parole est devenue un être humain. Nous qualifions Jésus de Parole, parce que Dieu nous parle au travers de Lui.

« … Dieu nous a parlé par le Fils en ces jours qui sont les derniers… ». (Hébreux 1.2).

En lisant Jean 1.1-3, nous apprenons que Jésus était avec Dieu dès le commencement, car Il est Lui-même Dieu. Cela ne veut pas dire qu’il y ait deux dieux. Il n’en existe qu’un seul, mais Il est trinitaire ; Il comprend trois personnes : Dieu le Père, Dieu le Fils, Dieu le Saint-Esprit. Chacun doit accomplir une œuvre particulière, mais Ils ont toujours travaillé ensemble.

Dieu le Père, Jésus le Fils et le Saint-Esprit ont toujours existé. Ils sont éternels, sans commencement ni fin. Jésus est né sur terre et on l’a appelé Fils de Dieu ; mais avant cela, Il a toujours vécu dans les cieux.

Dans la Bible en français courant, le verset 3 déclare que « toutes choses ont été faites par lui », c’est-à-dire par Jésus. Nous lisons la même vérité dans un autre passage de la Bible.

Car en lui tout a été créé dans les cieux et sur la terre, ce qui est visible et ce qui est invisible, trônes, souverainetés, principautés, pouvoirs. Tout a été crée par lui et pour lui. Colossiens 1.16.

Jésus-Christ a donné la vie à tout ce que nous voyons en ce monde. Il offre aussi la vie éternelle à ceux qui se repentent de leurs péchés et L’acceptent comme leur Sauveur personnel.

« Celui qui a le Fils a la vie ; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie » (1 Jean 5.12).

Le verset 4 nous dit que la vie de Jésus a été, pour les hommes, une source de lumière. Celle-ci nous permet de distinguer le chemin, l’endroit où nous devons marcher. De la même manière, Jésus nous montre comment nous devons vivre ; Il éclaire pour nous le chemin du ciel.

Beaucoup refusent d’accepter Jésus dans leur vie car ils préfèrent l’obscurité de leurs sentiers personnels. Ceux qui Le reçoivent comme leur Sauveur personnel obtiennent alors le droit d’être appelés enfants de Dieu.

Même si nous avons été créés par Dieu, nous ne sommes pas automatiquement Ses enfants. Nous avons tous commis le mal et nous sommes, par nature, des pécheurs. Nos fautes nous séparent de Dieu. Le jour où nous acceptons Jésus comme notre Sauveur, Il ôte notre péché et nous donne une nouvelle nature. Il nous change de telle sorte que nous n’avons plus envie de faire le mal. Ce grand changement est appelé la « nouvelle naissance ». Par elle, Dieu devient notre Père, et nous devenons Ses enfants.

Nous devenons enfants de Dieu non pas par nos actes, mais lorsque nous « renaissons en Lui ». Nous ne sommes pas fils de Dieu de naissance. Vous dites peut-être : « Je suis chrétien de naissance, car mes parents l’étaient ». Ce n’est pas parce que vos parents étaient chrétiens que vous l’êtes aussi. Vous serez un chrétien uniquement le jour où vous naîtrez de Dieu.

La Parole faite homme
Relire Jean 1.14-18.

C’est l’événement le plus extraordinaire qui se soit jamais produit dans l’histoire du monde : Dieu est devenu un homme ! Il nous a aimés au point de subir notre châtiment en mourant pour nos péchés.

Jésus, étant Dieu, ne pouvait pas mourir. Il devait par conséquent revêtir un corps humain, et c’est la raison pour laquelle Il est né à Bethléhem. Le Fils de Dieu est devenu homme afin que nous, humains, devenions à notre tour les fils de Dieu.

L’Eternel a donné la loi par le biais de Moïse pour nous faire connaître ce qu’Il attendait de nous. Nous étions malheureusement incapables d’obéir à Ses commandements. Nous découvrons alors à quel point nous avons besoin d’un Sauveur. Ce Sauveur est Jésus-Christ. En Lui, nous recevons la grâce de Dieu : le pardon de nos péchés et le don merveilleux d’une vie nouvelle remplie des bénédictions que le Seigneur accorde à Ses enfants.

OBJECTIF 3. Expliquer le message de Jean-Baptiste.
Lire Jean 1.19-28.

Relisez les versets 6 à 10, ainsi que le verset 15. Chacun de ces passages nous parle de Jean- Baptiste, le messager de Dieu, et non de Jean le disciple de Jésus.

De grandes foules venaient écouter Jean prêcher. Certains pensaient qu’ils avaient devant eux le Messie ou le Christ, c’est-à-dire le Sauveur que Dieu leur avait promis. Jean les prévenait cependant : il n’était que le messager de Dieu chargé de les exhorter à se tenir prêts pour recevoir le Messie. « Repentez-vous, détournez-vous de vos péchés », leur disait-il. S’ils acceptaient de le faire, ils étaient ensuite baptisés.

A l’époque de la Bible, lorsqu’un grand roi voyageait, il se faisait précéder d’un messager chargé de prévenir le peuple de sa venue. Tel est le rôle de Jean-Baptiste à l’égard de Jésus.

OBJECTIF 4. Expliquer pourquoi Jésus est appelé l’Agneau de Dieu.
Lire Jean 1.29-34.

Jean-Baptiste avait connu Jésus alors qu’ils étaient l’un et l’autre de jeunes garçons ; leurs mères étaient cousines. Pourtant, Jean ne savait pas réellement qui était Jésus jusqu’au jour où Dieu le lui révéla. Dieu montra à Jean que Jésus était le Messie : Celui qui allait être offert en sacrifice pour les pécheurs et qui baptiserait du Saint-Esprit, le Fils de Dieu.

Bien des hommes sont persuadés, eux aussi, que Jésus était un homme exceptionnellement bon. Mais cela ne suffit pas. Nous devons tous avoir une rencontre personnelle avec Lui afin d’apprendre à mieux Le connaître. Ces leçons ont été écrites dans le but de vous aider.

Qu’offrait-on en sacrifice pour le péché dans l’Ancien Testament ? Des agneaux. C’est la raison pour laquelle Jésus est appelé l’Agneau de Dieu. Ceux qui avaient péché et méritaient la mort, pouvaient demander à Dieu d’accepter la mort d’un agneau à la place de la leur. Jésus est l’Agneau que Dieu a envoyé mourir à notre place et ôter notre péché.

 

LES PREMIERS DISCIPLES DE JESUS
Lire Jean 1.35-42.

Nous voyons deux disciples de Jean-Baptiste se joindre à Jésus. L’un s’appelle André, le second n’est pas nommé. S’agissait-il peut-être de Jean, l’auteur de notre évangile ?

André s’en alla chercher son frère Simon qui fut plus tard appelé Pierre. André était absolument certain que Jésus était le Messie. Messie signifie « Christ » ou « Celui qui a été oint ».

 

JESUS APPELLE PHILIPPE ET NATHANAEL
OBJECTIF 5. Dire pourquoi Nathanaël et Philippe ont décidé de suivre Jésus.
Lire Jean 1.43-51.

Philippe est un exemple excellent pour chacun de nous. Il parla de Jésus à Nathanaël. Au début, Nathanaël ne croyait pas que Jésus était le Messie. Il nous arrive, à nous aussi, de rencontrer des gens qui n’acceptent pas immédiatement notre message. Philippe dit : « Viens et vois ».

Nathanaël accepte de l’accompagner et il est très vite convaincu que Jésus est le Fils de Dieu. Celui qui vient à Christ dans la prière, et en toute sincérité, découvre qui Il est vraiment, car Jésus n’hésite pas à Se révéler.

Au verset 51, Jésus déclare être le Fils de l’homme. Ce titre Lui est attribué treize fois dans l’Evangile de Jean. Il nous rappelle que le Fils de Dieu a quitté Son trône céleste pour deviner un homme et revêtir un corps semblable au nôtre. Il comprend nos problèmes, car Il a Lui- même été tenté en toutes choses sans commettre le péché. Il accomplissait toujours la volonté de Dieu. En tant que Fils de l’homme, Jésus nous montre ce qu’une humanité parfaite pourrait être, avec l’aide de Dieu. Il représente également toute l’humanité devant Dieu. Il est mort pour se substituer à elle.

Jean commence son évangile en nous apprenant qui est Jésus. Au cours du premier chapitre, il attribue au Seigneur les noms suivants : la Parole, Jésus, l’Agneau de Dieu, le Messie, le Christ, le Maître, le Fils de Dieu, le Roi d’Israël et le Fils de l’Homme.

Prochaine leçon