Article

L’étude de l’évangile de Jean

Dans ce cours, nous allons étudier la vie d’un homme venu au monde il y a 2 000 ans de cela. Pourquoi vous y intéresser ? Comment peut-elle affecter votre vie ? En quoi ces leçons peuvent- elles vous aider ? Quelle que soit votre religion, il est de votre devoir de connaître, en partie du moins, la vie, les enseignements et les exigences de Jésus-Christ. Recherchez-vous bonheur plus complet et une force nouvelle dans votre vie ? Vous les trouverez l’un et l’autre au travers de ces leçons. La Bonne Nouvelle écrite il y a si longtemps apporte encore aujourd’hui les solutions les meilleures aux problèmes de ce siècle. Désirez-vous une vie spirituelle plus profonde, une foi plus ardente, une communion plus réelle avec votre Dieu ? Vous découvrirez ce que vous cherchez en suivant attentivement les instructions qui vous sont données dans ce livre. Ce cours utilise une méthode moderne d’auto-enseignement qui vous aidera à en apprendre facilement les divers principes et à les mettre immédiatement en pratique.

Leçon 11 : Jean 11

Dans cette leçon, vous étudierez…

La mort de Lazare
Jésus, la résurrection et la vie Jésus pleure
La résurrection de Lazare
Le complot contre Jésus

Jean 11

LA MORT DE LAZARE
OBJECTIF 1. Expliquer pourquoi Jésus n’a pas répondu immédiatement à l’appel des deux sœurs.

Lire Jean 11.1-16.

Nous savons déjà que Jésus exerçait Sa puissance sur la maladie ; à présent, nous allons voir qu’Il l’exerce également sur la mort. Aujourd’hui, les médecins soignent les malades en leur prescrivant des médicaments ; aucun d’entre eux n’a cependant jamais appris à ressusciter un mort. Seul Jésus, étant Dieu, l’auteur de toute vie, possède ce pouvoir.

Marie, Marthe et Lazare habitaient à Béthanie, un village situé à environ trois kilomètres de Jérusalem. Lorsque Lazare est tombé malade, ses sœurs ont envoyé un message à Jésus. Il ne s’est pas immédiatement précipité au chevet du malade, non pas qu’Il lui soit indifférent, mais parce qu’Il savait ce qu’Il allait faire. Mieux qu’une guérison, la résurrection de Lazare conduirait certainement les hommes à louer Dieu.

Lorsque Jésus annonce à Ses disciples Son intention d’aller à Béthanie, ces derniers essaient de L’en dissuader. La vie de Jésus n’a-t-elle pas été en danger plusieurs fois à Jérusalem ? Les disciples craignent pour leur Maître.

Jésus déclare à nouveau qu’Il est la Lumière du monde et que ceux qui le suivent ne trébucheront pas dans l’obscurité.

JESUS, LA RESURRECTION ET LA VIE
OBJECTIF 2. Expliquer la signification de la description de Jésus lorsqu’Il affirme être la résurrection et la vie.

Lire Jean 11.17-27.

Lorsque Jésus arrive à Béthanie, Lazare est mort et enterré depuis quatre jours. Marthe court à Sa rencontre et lui dit : « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort ». Elle est cependant persuadée que Dieu accordera à Jésus tout ce qu’Il Lui demandera.

Nous voyons ensuite comment Jésus S’efforce d’encourager la foi de cette femme. Il lui rappelle premièrement que son frère sera appelé à ressusciter d’entre les morts. Marthe le sait, mais elle pense surtout à la résurrection de tous les morts, au jour du jugement.

« Jésus lui dit : Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort » (Jean 11.25).

Ceux qui croient en Jésus ne mourront jamais spirituellement. Même si leur corps est appelé à disparaître, ils reviendront à la vie au moment de la résurrection.

Marthe a cru que Jésus était réellement le Fils de Dieu. Jésus l’accompagne alors, elle et ses amis, au tombeau de Lazare. A cette époque-là, on ensevelissait généralement les morts dans des cavernes ou dans des trous creusés à l’intérieur de collines rocheuses. Le corps était déposé là, puis on fermait l’entrée du tombeau avec une grosse pierre.

JESUS PLEURE
OBJECTIF 3. Expliquer la signification des pleurs de Jésus.

Lire Jean 11.28-37.

Jésus est vraiment un ami qui se soucie constamment de nous, lorsque nous rencontrons des problèmes ou connaissons la souffrance. Dans ce passage, nous Le voyons pleurer avec Marthe et Marie et ceux qui les entourent. Mais un peu plus tard, Il change leur chagrin en joie. Nous pouvons confier à Christ chacune de nos peines, assurés de trouver en Lui le réconfort dont nous avons besoin.

Viens, âme qui pleures

Viens âme qui pleures, viens à ton Sauveur ; Dans tes tristes heures, dis-lui ta douleur. Dis tout bas ta plainte au Seigneur Jésus. Parle-lui sans crainte, et ne pleure plus !

Dis tout à ce frère, à ce tendre ami,
on épreuve amère, ton deuil, ton souci. Il aime, Il console les cœurs abattus ; Crois à sa parole, et ne pleure plus !

Dis à d’autres âmes ployant sous le faix, Que tu les réclames pour le Dieu de paix. Calme leurs alarmes, montre-leur Jésus ; Va sécher leurs larmes, et ne pleure plus !

—J. W. Lelièvre

LA RESURRECTION DE LAZARE
OBJECTIF 4. Dire comment le fait que Jésus ordonne Lazare à sortir du tombeau est un exemple de la vie

que donne Christ, grâce à Sa victoire sur la mort.

Lire Jean 11.38-44.

« Que va faire Jésus maintenant ? ». Tous ceux qui sont présent se posent sans doute cette question. Jésus prie, puis Il remercie Dieu de L’avoir écouté. Il ordonne ensuite d’une voix forte : « Lazare, sors ! ». Le mort entend la voix de Jésus et revient à la vie.

Nous avons là une image de ce qui se produira au moment où Jésus appellera tous les morts à sortir de leurs tombeaux. La résurrection se fera en deux temps. Ceux qui auront accepté le salut reviendront les premiers à la vie. Beaucoup plus tard, les incroyants ressusciteront à leur tour et seront jugés selon leurs péchés.

… l’heure vient où tous ceux qui sont dans les tombeaux entendront sa voix. Ceux qui auront fait le bien en sortiront pour la résurrection et la vie, ceux qui auront pratiqué le mal pour la résurrection et le jugement (Jean 5.28-29).

Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, mais chacun en son rang : Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent au Christ, lors de son avènement (1 Corinthiens 15.22-23).

« Les autres morts ne revinrent pas à la vie jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis » (Apocalypse 20.5).

LE COMPLOT CONTRE JESUS

Lire Jean 11.45-57.

Les chefs religieux sont promptement informés du miracle de la résurrection de Lazare. Or, certains d’entre eux nient absolument un tel fait. Craignant que le gouvernement romain ne leur crée des ennuis, tous se mettent d’accord pour faire mourir Jésus. Caïphe, le souverain sacrificateur, affirme lui-même qu’il est préférable de faire disparaître un seul homme plutôt que d’assister à la destruction de la nation tout entière.

Jésus savait que Lazare allait mourir, mais cela serait une occasion de démontrer la puissance de Dieu.

Il appelle Lazare à sortir du tombeau, et Lazare revient à la vie. « Je suis la résurrection et la vie ».

Oui, tous les hommes ressusciteront : les croyants recevront la vie et les méchants seront condamnés.

 

Prochaine leçon